Les bienfaits de la lacto-fermentation

Qu’est ce que la lacto-fermentation ?

La lacto-fermentation, aussi appelée « enzymation« , est une méthode de conservation des aliments utilisée depuis des millénaires par différentes civilisations aux quatre coins du globe.

Comment ça marche ?

En l’absence d’air, les bactéries lactiques (bactéries amies) se multiplient, acidifient le milieu et produisent de l’acide lactique qui va limiter la prolifération des mauvaises bactéries.

Quels sont les bienfaits de la lacto-fermentation pour la santé ?

Les produits lactofermentés décuplent les valeurs nutritives des aliments, ils rééquilibrent la flore intestinale, ils apportent les prébiotiques et les probiotiques nécessaires au bon équilibre de notre microbiote. On observe :

Une réduction du risque de cancer du côlon

Une amélioration des symptômes liés au Syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin.

Une réduction des symptômes allergiques chez les enfants

Une stimulation du système immunitaire

Une meilleure tolérance au lactose grâce à l’activation de l’enzyme lactase

Pourquoi il est préférable de réaliser ses propres légumes lacto-fermentés ?

Les bactéries ne sont pas très bien perçues dans notre culture occidentale, la découverte de la stérilisation avec l’ère Pasteur a permis un véritable essor économique des industries agroalimentaires au détriment de la valeur nutritionnelle des aliments. Afin d’allonger leur durée de conservation, les produits standardisés sont chauffés (stérilisation, pasteurisation), tous les micro-organismes sont détruits y compris les bonnes bactéries! Lisez bien les étiquettes, la plupart des légumes lacto-fermentés que vous trouverez dans le commerce ont été pasteurisés, perdant ainsi leurs avantages santé!

Comment préparer ses légumes lacto-fermentés ? (Vidéo à venir)

Il n’y a pas qu’une seule méthode de préparation, ici, j’utilise de l’eau et du sel, on peut aussi faire sans eau et sans sel, (j’utiliserai les 2 méthodes dans une vidéo à venir.) Soyez créatifs, vous pouvez utiliser tous les légumes qui vous font envie! (carottes, choux, asperges, betterave …) Ici je vous propose l’une de mes favorites!

Recette de chou-fleur lactofermenté pour 2 bocaux de 1L

Ingrédients et ustensiles

2 bocaux de 1L type Le Parfait

1 chou fleur biologique

4 gousses d’ail

1 cuillère à soupe de baies de genièvre

3 clous de girofle

Une pincée de graines de cumin

1 cuillère à soupe de gros sel de mer gris par pot

De l’eau de source type Cristalline

Instructions

Séparez votre chou fleur en petites branches

Dans un saladier, faites fondre le sel dans l’eau de source, la tiédir légèrement si besoin.

Placez le chou-fleur dans les pots avec l’ail coupé puis remplissez d’eau salée en laissant 1,5 cm de jour avant le couvercle.

Ajoutez les baies et les épices.

Assurez vous de préférence que les légumes soient bien submergés. Il vous est possible de lester les légumes à l’aide d’un poids. Personnellement je n’ai encore jamais raté de lactofermentation même quand le haut de mes légumes dépassait un peu.

Refermez les pots, et placez les dans une petite cuvette ou sur un plateau car il arrive fréquemment que le contenu déborde lors de la 1ere semaine de fermentation.

Placez les pots à l’abris de la lumière pendant 3 semaines minimum, à une température comprise entre 18 et 24° (plus la température est élevée plus la fermentation est rapide). Non entamés, vos légumes se conserveront très bien pendant plusieurs mois.

Une fois entamés, conservez vos pots au réfrigérateur.

Bon à savoir

Parfois, un film blanchâtre peut se former à la surface de l’eau des pots. Rien de grave, il s’agit d’une forme de levure totalement inoffensive que vous pouvez simplement enlever à l’aide d’un essuie-tout ou d’une cuillère.

Comment savoir si ma fermentation a réussi et que mes légumes sont prêts à être consommés? L’odeur ne trompe pas! Si vous avez raté vos légumes, l’ouverture du pot vous laissera un souvenir mémorable!!!

Les aliments fermentés sont une mine de bienfaits pour la santé. Ils peuvent être consommés quotidiennement et son particulièrement intéressants en cure après une antibiothérapie par exemple. Ils agissent mieux quand ils sont consommés fréquemment et en petite quantité. Il ne faut donc pas tomber dans l’excès! Privilégiez plutôt une alimentation variée et équilibrée!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.